© 2018 jicehemedit avec Wix.com

Expositions
Henry Gérard

Mettre en valeur le patrimoine artistique du peintre Henry Gérard, telle est la mission que s’est assignée l’association « Les Amis de Henry Gérard ». La Villa Khariessa, cette villa qu’il a façonnée, a été pendant plus d’un quart de siècle un centre d’attraction culturelle à Martigues où il y a réuni ses amis peintres. Pour maintenir cette tradition, la Villa Khariessa s’attache à organiser des expositions où chaque artiste peut donner sa propre vision picturale.

 

Cette exposition est l’occasion de rassembler des œuvres qui ont comme point commun de peindre Martigues, que leurs auteurs soient reconnus ou plus anonymes, anciens ou modernes. Trois espaces sont offerts au public : honneur au maître des lieux, un premier espace est consacré à Henry Gérard et ses tableaux sur Martigues et la Villa Khariessa – un second espace est réservé à des peintres disparus mais dont la notoriété est restée ancrée – enfin un troisième espace regroupera des tableaux de peintres contemporains qui tous, à un moment de leur carrière, ont exposé à la Villa Khariessa.

 

 

 

La palette de Henry Gérard nous est maintenant familière, après l’exposition rétrospective présentée en 2015 dans la Salle de l’Aigalier à Martigues. Elle est faite de couleurs et exprime sa sensibilité devant le chatoiement de la nature provençale, qui le rapproche de ses amis post-impressionnistes.

 

Ces couleurs on les retrouve chez Maurice Barle, Fortuné Car, Raphaël Ponson, Olive dit Tamaris ou Pierre Dumont. Le canal du Roy est immortalisé par Joseph Hurard. Henri Malfroy s’attache à la précision du trait comme Ziem. A travers les marines de Jacques Van den Bussche on ressent la vigueur des pêcheurs de l’étang. D’autres comme Charles Bisschops, Vernet, David Dellepiane, Emile Hurard ou Alphonse Rey donnent une image plus douce, plus sereine de Martigues.

 

Rapprocher les œuvres de peintres contemporains de ces artistes disparus permet de confronter des visions différentes de Martigues. Nous ne pouvons les citer tous ici mais nous les retrouverons au fil de ce catalogue.

 

Martigues, Ville d’Art et d’Histoire, méritait bien qu’une exposition lui soit dédiée entièrement et la Villa Khariessa au riche passé culturel lui offre un cadre incomparable.

 

                                                                                               Jean-Claude Montanier

                                                                                             Président de l’Association

                                                                                          « Les Amis de Henry Gérard »

"Henry Gérard est tout au paysage, qu'il décline parfois, à la manière de Paul Gervais, à travers les compositions ' néo-antiques' où ses muses légères décorent la pinède. Touche-à-tout, Gérard s'inspire parfois du symbolisme premier ou des décors d'Henri Martin. Sa palette s'éclaire davantage au travail sur le motif, autour des pins et des cabanons, des cactées ou de la pergola. Le post-impressionnisme de Gérard, parfois pointilliste, s'épanouit finalement de manière plus fauve et brutale".

                                Paul Ruffié

             Conservateur en chef du Patrimoine

Suite au succès de l’exposition 2015 de Martigues, la ville de La Côte Saint-André, M. le Maire Joël Gullon et son adjointe à la Culture Christiane Cluniat, avaient décidé d’organiser une exposition Henry Gérard dans cette ville. Intitulée comme à Martigues, « Lumières du Midi », celle-ci s’est tenu du jeudi 18 août au dimanche 4 septembre à l’occasion du Festival Berlioz. 

"Le succès remporté par notre exposition Henry Gérard a dépassé nos espérances. Plus de 1 500 visiteurs en trois semaines ! Du jamais vu salle Jongkind." [Christiane Cluniat, Adjointe à la Culture].

L’idée d’organiser une exposition rétrospective consacrée au peintre Henry Gérard a germé dès la création de l’Association en 2008. Il fallait pour cela rassembler des œuvres de collectionneurs privés, mais surtout obtenir le prêt de la collection de la ville de La Côte Saint-André résultat d’une donation faite par la dernière héritière du peintre. Sept années plus tard, grâce à Joël Gullon, maire, et Christiane Cluniat, adjointe à la Culture, un prêt de 34 tableaux a pu être consenti nous permettant de présenter pour la 1ère fois à Martigues cette exposition. De son côté la ville de Martigues, Gaby Charroux son député-maire et Florian Salazar-Martin son adjoint à la Culture, nous a fait bénéficier de son support logistique. La salle de l’Aigalier, anciens réservoirs d’eau aux plafonds voûtés en brique, nous a offert un magnifique écrin pour présenter  ces tableaux représentatifs de la peinture figurative du Midi durant la fin du XIXéme et le début du XXème siècle, nous faisant apprécier les diverses influences artistiques de la peinture classique, symboliste, à l’impressionnisme jusqu’au fauvisme.

 

En parallèle, la Villa Khariessa a accueilli une exposition où meubles, objets et documents ont été replacés dans leur milieu d’origine. Ce fut aussi l’occasion de présenter, à travers d’autres tableaux les différentes facettes picturales du peintre : influence de l’école de Barbizon, parenthèse vénitienne et natures mortes. Enfin l’école de peinture Des Doigts et des Couleurs de l’artiste plasticienne Florence Hombecq a livré un travail très intéressant sur le regard contemporain que pouvaient porter de jeunes et moins jeunes amateurs sur le travail de Henry Gérard.