© 2018 jicehemedit avec Wix.com

Pour aller plus loin avec l'œuvre de Henry Gérard

Il n’a que 19 ans lorsqu’il illustre un livre de Henry Murger, La vie de bohême. L’utilisation intensive de l’encre noire et les dessins quelquefois morbides dénotent certainement le caractère d’un jeune homme tourmenté ou qui n’a pas encore trouvé sa voie.

Un dessin de jeunesse L'heure du cigare représente le salon de son père.

Ses dons d’illustrateur n’ont pas échappé à ses amis des Anciens Elèves du Lycée de Toulouse qui lui demandent de réaliser l’affiche et le menu de leur banquet.

L'illustration de la Tétralogie de Wagner reste la plus connue des reliures qu'il marque de son cachet.

Henry Gérard est un artiste éclectique qui va utiliser ses dons de dessinateur sur d'autres supports que le papier, en particulier pour la décoration de meubles. Il utilise pour cela la technique de la pyrogravure.

L'autre support qui inspire Henry Gérard, c'est le cuir qu'il cisèle avec art. Ses travaux seront exposés au Salon de la Libre Esthétique à Bruxelles en 1901.

Dans la mouvance des peintres impressionnistes, Henry Gérard peignait sur le motif. Sa palette le suivait dans ses représentations de la nature qu'il appréciait tant.

Sa presse d'atelier en bronze lui permet de marquer de son cachet papier ou carton. Les deux initiales H et G sont identiques et entrelacées.

L'Association Les Amis de Henry Gérard a archivé une correspondance reçue par Henry Gérard et rédigée par ses amis : Henri Martin (17 lettres), David Dellepiane (7 lettres), qui témoigne de leur passage à la Villa Khariessa du peintre.

Accédez aux documents

Le téléchargement des documents est réservé aux membres de l'Association.

  • Signatures et dates

  • Correspondance Henri Martin

  • Correspondance David Dellepiane